Les Zélous en Tunisie

08 août 2007

Sur le retour

Ali et Hedi nous ont posés à MATMATA, à l'hôtel Sidi El Driss.
C'était la surprise pour nos petits : dormir dans le décor de Star Wars. 120px_Hotel_sididriss

Pour les adultes, il faut bien le dire, la magie ne marche plus du tout.
Les chambres sont toujours aussi agréables, petites cellules taillées dans le tuf mais comme les années précédentes on a du déplorer un service lamentable : aucun sourire, tables non débarassées des reliefs des repas précédents.

Vite filons d'ici !!!

A la gare de GABES, on a promis à notre guide Ali de revenir chez lui dans ses dunes en hiver, et on a filé en train vers EL JEM

La fraîcheur du superbe musée de mosaïques nous a permis de nous préparer à la visite du colisée gigantesque en fin d'après midi.
tunisie_eljem_844
Le soir, participation gratuite et imprévue à une fête de mariage organisée dans notre hôtel.

Des grilles de fenêtre proposées par une sorte d'antiquaire ont fait craquer les trois familles le matin et notre dernier train nous a ramenés sur TUNIS dimanche après-midi.
Nous avons retrouvé nos petites chambres sur la Place de France.
On a pu ensuite s'offrir une nouvelle visite dans le labyrinthe des souks qu'on n'avait jamais encore vus sous cet angle : toutes les boutiques ont baissé le rideau de fer et on a redécouvert l'endroit avec des angles bien différents.

Lundi matin en attendant nos taxis , les derniers dinars ont permis de faire le plein de petits cadeaux. Et miracle les avions sont partis et arrivés à l'heure (via MILAN pour les uns, via MARSEILLE pour les autres)

Retour à TOULOUSE sous une pluie battante, c'est bien triste.

A l'année prochaine !!

Posté par zelou à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 août 2007

PLEIN SUD

De KSAR GHILANE A TOUJENE

Nous sommes à la fin de notre boucle au sud
C'est le pays des extrèmes : gout du piment, chaleur écrasante et .... ADSL !!!!
On file sur le circuit des ksours et on remonte vers MATMATA
Déjà ça sent le retour
A bientôt

Posté par zelou à 14:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 août 2007

Quitter DOUZ ?

On était vraiment bien installés dans notre petit hôtel du 20 mars !!! Louise déjà est triste à l'idée de perdre ses habitudes quand Ali viendra nous chercher.

Ce matin très tôt nous sommes allés nous fondre dans la grande foule du souk du jeudi : à quelques centaines de mètres de notre hôtel se tenait le grand marché des animaux : veaux, brebis, chèvres, ânes, dromadaires, à l'entrée de l'oasis et des étals de légumes, d'épices, de t-Shirts européens et de vêtements ou d'outils bédouins, partout sur la place et toutes les rues alentours. Ibrahim, notre guide lors de la visite du musée du désert (enfin !!!) nous avait préparés en nous détaillant les codes, les rites, les significations de ce qu'il appelait les "codes-barres" que sont les lignes colorées des tissages de sa tribu. Bien difficile de s'y retrouver dans les motifs multiples portés ou étalés aujourd'hui partout autour de nous. Il nous a dit que l'essentiel des transactions étaient du troc, mais on a vu furtivement aussi s'échanger des liasses de dinars près du quartier des dromadaires.

C'était l'anniversaire de Catou : on a hésité à lui offrir un de ces bestiaux au regard tendre et stupide, mais elle préférait garder son époux, alors de retour à l'hôtel pour le petit déjeûner, en soufflant sa bougie, elle s'est retrouvée équipée pour entreprendre une nouvelle méharée.

Depuis notre arrivée ici on s'est offert tous les plaisirs qu'on rêvait ; des siestes, de longues baignades dans la piscine d'un des hôtels très chics près de la dune d'Ofra, des séances au hammam (bien sûr hommes et femmes décalés dans la journée)

Barbier pour les hommes, coupe de cheveux sahariennes pour les garçons, tatouages au henné pour Louise et Sandrine... nous sommes détendus, propres, on en arriverait à peu manger, comme nos amis tunisiens !!! Tellement peu que presque personne n'a pu venir à bout de la Chorba Fric et du couscous préparés par Boubaker, le berger qui nous a reçus l'autre nuit derrière les dunes toutes blanches, après le coucher du soleil. Quel calme étrange, quel festival d'étoiles dans la nuit du désert, dommage que Simon, frappé à son tour par un coup de "moins bien", n'ait pas pu profiter à fond de la pleine lune sur les crètes de sable blanc, ou du pain de sable cuit et savouré au réveil ! Maintenant heureusement tout le monde est à nouveau sur pied, soigné, reposé. Michel et Simon sont rentrés à DOUZ en 4X4, les autres à dos de dromadaire, sans trop de "mal de mer".

catou_tunisie07_176

Nous avons fini nos sacs, récupéré les sandales bédouines que nous avions commandées au savetier, il vient de finir de tailler et d'égaliser les semelles à coups précis de son long rasoir. Nous attendons Ali pour la prochaine partie de notre exploration : nous mettons le cap sur KSAR GHILANE, accessible au bout d'une piste perdue de 100 kilomètres plein sud, pour retrouver notre point d'eau ombragé sorti de nulle part.

Mais nous ne dormirons pas sur le camp découvert l'an dernier ; Ali, vexé de ne pas avoir pu nous emmener assez près de la ruine ensablée du fort romain (?) l'an dernier a décidé de nous conduire vers un campement à l'écart et veut nous faire vivre une aventure plus forte . Mystère !!!

Plus tard nous remonterons vers TOUJENE pour y passer l'autre nuit avant d'être déposés à la gare de GABES, pour un train vers EL JEM et son imposant colisée.

A bientôt

Posté par zelou à 11:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 juillet 2007

enfin ... DOUZ

Nous sommes proches de notre paradis !!!

Ali était, comme d'habitude, ponctuel : nous avons chargé les sacs à dos sur son 4X4 et avons pris la route de DOUZ. Nous avons bien fait de solidement fixer les bagages sur le toit.

Pendant la traversée du CHOTT EL JERID, en pleine chaleur, nous avons fait la rituelle halte au café Hamma, au fond du bout du monde, dans un paysage de lune. A l'horizon, des mirages très déconcertants.

A la sortie de KEBILI, Ali a quité la route pour des pistes bien ensablées jusqu'à NOUREIL, village berbère isolé qu'il voulait nous montrer puis nous avons attaqué le réseau  de dunes jusqu'à ZAAFRANE pour arriver à DOUZ avec les yeux déjà bien écarquillés.

(Ali voulait prendre avec nous sa revanche sur ces dunes malicieuses qui s'étaient réfusées à nous l'année dernière. Cette fois la démonstartion nous a prouvé qu'avec pas mal d'élan, même dans le sable très fluide du plein été, c'était bien lui le chef ! et nos bagages étaient toujours sur le toit))

A DOUZ le grand et fidèle Mohammed, toujours aussi charmant avec sa voix haut perchée, nous a remis les clés de nos chambres bien propres et très fraîches de l'hôtel du 20 mars.

La nuit tombée, Ali nous a conduits chez son ami Magic qui tient un restaurant de grillades près de la porte du rempart ouest. Grand numéro comique de ce jeune gargottier. Gros dodos ce matin jusqu'à huit heures et premières flâneries sous les arcades de DOUZ, gros bourg décidemment plein de charmes.

On a vérifié que la visite du musée du désert était possible. On l'a râtée en 2003 : c'était la fête de la Femme (Clara s'en souvient), on est arrivés trop tard en 2005, et c'était fermé pour rénovation en 2006. Ira-t-on cette année ? Inch Allah !

On doit s'offrir cet après-midi notre première grande lessive depuis le départ et surtout notre première vraie sieste !!! (Dans un lit frais et pas dans un train ou un taxi !!!)

Ce soir à la fraîche, on partira en méharée avec tout ce qu'il faut pour passer la nuit avec nos amis chameliers. On est décidés à bien noter la recette du pain de sable.


PICT0272

La suite du programme doit nous emmener vers KSAR GHILANE, les KSOURS puis le village berbère de TOUJENE.

On commence à toucher le bord du bonheur.

Bises à tous

Denis

Posté par zelou à 11:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 juillet 2007

De SOUSSE à TOZEUR

De SOUSSE à TOZEUR

Sur le départ vers MAHDIA nous n'avions pu résister à l'envie de passer chez notre ami Walid, jeune chef souriant du Restaurant du Peuple, à l'ombre des remparts de SOUSSE. Nous avons ensuite filé en louage vers SFAX, longeant le chantier du futur gigantesque aéroport d'Enfidha, mais vraiment gigantesque !

Le train (presque) climatisé nous a emmenés à la gare de SFAX vers le départ de notre exploration du Grand Sud.

A 20 h 00, à TOZEUR, heureusement, la chaleur était un peu tombée : il ne faisait plus que 36 degrés dans le hall de notre petit hôtel, la pension Niffer.

PICT0097Cliquez sur l'image pour découvrir la gare de TOZEUR, monument historique au terminus d'une ligne réouverte cette année

Après notre premier couscous à la viande de dromadaire (d'autres l'ont préféré en brochettes) tout le petit monde s'est jeté dans les draps sous l'air conditionné. Les papas, toujours avides d'explorations, en ont profité pour d'abord savourer quelques bières bien fraîches sous les palmiers du "Petit Prince", endroit délicieux de l'immense palmeraie.

Ce matin, on a pu enfin joindre au téléphone notre ami Ali Bouki qui sera notre guide sur les pistes du Sahara pendant les 5 jours à venir.

On est impatients de le retrouver à 17 h 00 ce soir et bavarder avec lui en traversant le CHOTT EL JERID pour relier DOUZ.

Demain on atteindra notre paradis.

A bientôt

Posté par zelou à 09:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Voilà le Grand Sud

De TAZERKA à MAHDIA

Nous avons retrouvé notre amie Ibtissar qui nous a ouvert la maison de Tazerka (à 5 km au sud de KORBA, sur le cap Bon)

catou_tunisie07_053

Pendant deux jours nous avons pu nous détendre, plonger, flotter, nager. Le soleil nous a joué de vilains tours malgré nos protections : sévères coups de soleil pour tout le monde et petite insolation pour Louise.

Heureusement le traitement à base d'ombres, de siestes, de fruits secs et de boissons fraîches a remis tout le monde sur pied.

Des louages (taxis collectifs) nous ont déposés un soir dans la fraîcheur de MAHDIA (cap Afrique), petit village de pêcheurs assez loin des zones hôtelières pour qu'on profite des ruelles animées tard le soir par le cortège d'un mariage traditionnel. Bains avec les jeunes tunisiens en soirée.

PICT0073

Posté par zelou à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2007

DE TUNIS A EL HAOUIRIA

Ca y est !

On est tous ensemble !

Faut vous dire que les Galinier ont encore fait fort : ils prétendaient arriver les premiers à TUNIS en passant par LYON mais la correspondance a « mal fonctionné ». Ils ont dû aller dormir à Roissy et nous ont rejoints mardi midi pour le premier repas.

 

On a musardé à SIDI BOU SAID et flâné sur la plage de

LA GOULETTE

 

Le vendeur de jasmin nous attendait. On s’est régalé de loup grillé.

 

Aujourd’hui mercredi nous avons pris des louages pour filer sur EL HAOUIRIA, à la pointe nord du Cap Bon face à

la Sicile.

catou_tunisie07_257

 

On a flemmardé sur la plage (le vent piquait bien mais le soleil aussi)

 

Demain matin nous filons visiter des grottes sur la côte Est et partons sur TAZERKA rejoindre nos amis habituels pour une petite halte de deux jours.

 

Pour la suite, mystère, rien n’est vraiment décidé

A bientôt Inch Allah !

Posté par zelou à 21:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 juillet 2007

Derniers préparatifs avant l'envol

Tout y est !!!

Cette fois c'est bon : passeports, billets, carte vitale, permis de conduire (utile pour piloter nos chameaux !) trousse à pharmacie, tire-bouchons, chèques de voyage... rien ne manque.

Nos avions partent à 15 h 15 et 16 h 30 (via Milan pour les premiers, et Lyon pour la seconde équipe)

Le rendez-vous est fixé sur la terrasse du petit bar de la Place de France à Tunis pour un premier thé à la menthe avant la première nuit à l'hôtel Marhala.

Demain nos irons humer l'air de la grande bleue à SiIDI BOU SAID avant les poissons grillés de LA GOULETTE.

Le programme de la première semaine n'est pas déterminé , on verra bien demain.

A bientôt, Inch Allah !

Posté par zelou à 11:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 juillet 2007

Chacun se prépare

Encore quelques jours avant le grand départ.

Suivez l'aventure en consultant régulièrement ce blog

qui sera mis à jour au gré des cyber-cafés rencontrés

par les 3 familles.

Laissez-y vos commentaires, on vous répondra.

Gali, Alberty, Zelou


5808344_p

Posté par zelou à 08:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]